Accueil Divers AUTO-CERTIFICATION POUR LE MOUVEMENT ET COVID-19 – QUELLES CONSÉQUENCES POUR LES FAUX DÉCLARATIONS