Accueil Économie Coronavirus, les « armes magiques » de Pékin: parce que les magasins chinois ont d’abord fermé