Accueil Économie Coronavirus, lorsqu’une épidémie virale devient une pandémie de vente