Accueil Pandémie Le coronavirus 2019 n’est pas une combinaison artificielle de virus VIH et SRAS